King of Scars

« Stop punishing yourself for being someone with a heart. You cannot protect yourself from suffering. To live is to grieve. You are not protecting yourself by shotting yourself off from the world. You are limiting yourself, just as you did with your training. »

Autrice : Leigh Bardugo

Edition : Orion Book

Genre : Fantasy

En quelques mots : Roi, quête, aventures, monstres, magie

Date de parution : 2019

Résumé :

Aux yeux de tous, Nikolai Lantsov, roi de Ravka, a tout pour plaire : jeune, charismatique, il est le héros de la guerre civile qui a déchiré le royaume.
Installé depuis peu sur le trône, Nikolai doit pourtant faire face à une nouvelle menace : des forces ennemies semblent bien décidées à envahir le pays, dont les frontières sont affaiblies, et les coffres vides. Nikolai doit donc trouver un moyen de rétablir les finances, forger de nouvelles alliances et renforcer son armée de Grishas, cette élite magique qui a tant souffert de la guerre civile.

Or, la plus grande menace pour le royaume n’est autre que le roi en personne ! Victime, pendant la guerre civile, d’une terrible malédiction, Nikolai se transforme presque chaque nuit en une monstrueuse créature que seuls quelques Grishas semblent pouvoir contenir.
Hélas, les ténèbres qui habitent le jeune monarque sont de plus en plus fortes, et Nikolai craint de devenir un monstre pour toujours.

Résolu à combattre le mal qui le ronge, il décide de partir en quête de réponses dans un lieu où règne la plus sombre des magies..

Mon avis :

J’étais impatiente de lire ce dernier livre paru du Grishaverse pour retrouver la plume de Leigh Bardugo ainsi que son univers qui m’avait tant charmée dans Six of Crows (un peu moins dans Grisha)

L’action est au rendez-vous dans cette nouvelle histoire : davantage dans la seconde partie que dans la première qui est un peu longue (le seul défaut à mes yeux). L’intrigue se met tout de même en place assez rapidement dès la seconde partie et elle est passionnante. On assiste à une alternance entre magie et politique, c’est un livre très différent des autres du Grishaverse mais il possède à mon sens tout autant de valeur car l’autrice se renouvelle et propose de nouvelles choses ici. De plus, l’histoire n’est pas du tout prévisible, elle nous surprend, contrairement à Grisha, qui m’avait un peu déçue de ce côté. King of Scars, étant dans la lignée directe de Grisha plus que de Six of Crows, me faisait un peu peur de ce côté, mais ce fut une lecture pleine de rebondissements et hautes en couleurs.

L’univers du Grishaverse est toujours autant fascinant. Je suis un peu « habituée » maintenant car King of Scars était le sixième livre que je lisais dans cet univers, mais je suis toujours époustouflée par l’imagination de Leigh Bardugo qui garde les mêmes repères tout en parvenant à se renouveler à chaque fois, ce qui est vraiment plaisant.

gold and blue crown

Les personnages sont enfin complexes et développés, ce qui me manquait cruellement dans Grisha. De plus, ce sont des personnages qu’on a déjà vus passer rapidement : l’autrice se concentre sur eux ici avec trois points de vue très différents. Je les ai tous trois adorés, ils évoluent au cours du roman et j’ai retrouvé cette faculté chez l’autrice à créer des personnages auxquels, plus l’histoire avance, plus on s’attache facilement, profondément, qui nous permettent de rentrer encore plus dans celle-ci.

Au-delà de la fantasy, Leigh Bardugo parvient à parler d’une multitude de thèmes, comme dans chacun de ses livres. Elle nous amène à réfléchir en confrontant notre monde au monde qu’elle a créé pour nous apercevoir des mêmes erreurs que nous commettons. C’est à chaque fois un point positif en plus, car ses livres sont bien plus que de simples histoires ayant pour but de détendre. J’ai une profonde admiration pour cette autrice.

Deux petites informations de fin :

– King of Scars est à lire après Grisha et si possible Six of Crows aussi pour mieux comprendre et éviter les spoils.

– Je l’ai lu en VO, elle est assez difficile donc adaptée à ceux qui lisent fréquemment en anglais, d’autant qu’il a été traduit.

Pour conclure :

Encore une fois une excellente lecture pour ce premier tome qui promet, et qui annonce une suite que j’ai déjà hâte de découvrir.

9,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s