Le faiseur de rêves : une duologie poétique

La muse des cauchemars

Dans ce moment miraculeux – si hautement, si parfaitement improbable – il sembla à Lazlo que son rêve, las d’attendre en vain, était tout simplement… venu à sa rencontre.

Hello les lecteurs !

On se retrouve à nouveau pour un article bilan de saga ! Je profite du confinement pour avancer dans mes sagas en cours (parce que j’en ai beaucoup !) voir même les terminer, comme Le faiseur de rêves !

J’ai récemment fini le deuxième et dernier tome de cette duologie que j’avais commencée un an plus tôt avec un immense coup de cœur pour le premier tome ! Vous pouvez retrouver ma chronique juste ici.

Tout d’abord, cette duologie, c’est un univers incroyable et fascinant, que j’ai adoré découvrir dans le tome 1 car il représente tout ce que j’aime dans la fantasy. J’ai été émerveillée de nombreuses fois, par toute l’imagination de l’autrice et la magie qui s’en dégageait, aussi ça a été un vrai plaisir de le retrouver dans le second tome. En plus, il se développe avec de nouveaux éléments incroyables, ce qui apporte encore plus au récit, et j’ai été agréablement surprise par ça. J’ai totalement adoré, et je suis triste de le laisser à présent que la saga est terminée.

Je serai également incapable de mentionner cette saga sans parler de la plume incroyable de l’autrice qui est justement associée à cet univers pour former un mélange exceptionnel. Elle est poétique et belle et apporte une originalité à cette duologie que j’ai évidemment particulièrement adorée. Sa plume n’est jamais lourde, toujours fluide, et l’autrice manie les mots à la perfection, ce qui nous laisse juste enchantés par le résultat que nous découvrons.

Les personnages sont également exceptionnels : ils se développent et évoluent beaucoup durant la saga, et c’est ce que j’aime beaucoup dans ce genre. Ils ont des caractères très marqués mais sont tous attachants d’une façon ou d’une autre, en étant très profonds mais surtout réalistes. En effet, ils ont des défauts comme des qualités, ils commettent des erreurs et on ne les aime pas parfois, mais ça ne les définit pas durant toute l’histoire, et il y a parfois des rebondissements qui nous font voir un bon côté chez eux. J’ai adoré toutes les belles relations bien que difficiles qu’ils forment, je me suis beaucoup attachée à eux et je suis évidemment triste de les quitter.

Le seul petit bémol de cette saga serait selon moi la première partie du second tome, qui m’a déçue. En effet, je l’ai trouvée très longue et ennuyante, avec des éléments inutiles selon moi, aussi, j’ai eu du mal à m’immerger à nouveau dans le coup de cœur qu’avait été le premier tome, à retrouver ce que j’avais adoré à cause de ça. De plus, j’aurais adoré que la saga ait un troisième tome, car comparée aux longues sagas que j’ai pu lire, celle-ci est au final assez courte, et je me serai peut-être davantage attachée aux personnages avec une suite. Pourtant, c’est purement personnel, et je respecte totalement le choix de l’autrice de s’arrêter là, ce qui ne m’empêche pas d’adorer et de recommander cette duologie. Elle reste un gros coup de cœur avec une histoire passionnante et une fin que j’ai adorée, ouverte, avec plein de rebondissements.

Pour conclure : Malgré une petite déception pour le début du second tome de cette duologie, j’ai tout de même adoré cette petite pépite de fantasy que je vous recommande grandement de découvrir.

5 étoiles10/10

2 réflexions sur “Le faiseur de rêves : une duologie poétique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s