Un si petit oiseau

Un si petit oiseau.jpg

« Abi voudrait lui dire que le passé charrie le regret, un immense regret, mais que le futur est encore pire, il se réduit à de l’obscurité et à de l’incertitude. Qu’elle flotte dans un présent trop grand pour elle. »

Autrice : Marie Pavlenko

Edition : Flammarion

Genre : Jeunesse

En quelques mots : Accident, handicap, amour, famille, revivre

Date de parution : 2019

Résumé :

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.

Mon avis :

Ce livre me tentait énormément, j’avais été très incitée par des gens de Bookstagram qui me conseillaient de le lire, alors je me suis laissée tenter.

On entre dans la tête d’une jeune fille brisée, au destin bouleversé, qui broie du noir sans voir l’espoir ou un futur possible pour elle. Le début est ainsi très sombre mais très réaliste, et il nous fait prendre conscience de la réelle détresse d’Abi. C’est un peu étrange mais j’ai aimé cette noirceur, qui nous fait totalement plonger dans le roman, dans cette triste histoire et dans Abi, pour tenter de la comprendre. Il donne un côté mûr et sérieux au livre et nous fait réellement vivre les choses, en nous apportant beaucoup d’émotions.

Les personnages sont absolument incroyables mais j’ai surtout adoré Abi. Malgré un début assez difficile car étant emplie d’idées noires, j’avais du mal à m’attacher à elle, elle finit par se dévoiler au fur à mesure du roman et on découvre un être incroyable, drôle, touchant et profond. J’ai adoré vivre avec elle cette aventure, la découvrir un peu plus à chaque page, m’attacher à elle au fil du livre et revivre avec elle. C’est tout une aventure qu’elle traverse, parsemée d’obstacles, et je me suis mise à sa place, ce qui est la plus belle chose que ce livre ait pu m’apporter.

brian-yurasits-09DeGjBueIA-unsplash.jpg

La plume de l’autrice est aussi exceptionnelle : Marie Pavlenko est parvenue à me faire vivre entièrement le mal d’Abi, sa situation, à travers son histoire qui nous fait réfléchir, nous remettre en question ainsi que nos principes. J’ai tenté de comprendre cette jeune fille en m’imaginant sans bras tant j’étais touchée par son histoire et j’ai pu essayer de comprendre un peu sa douleur. C’est un très beau message de tolérance et de respect qui est passé, qui nous touche forcément. Il m’a en tout cas beaucoup touchée et, je le pense, profondément changée.

Cette histoire est pleine d’émotions qui nous transportent à travers la joie, la tristesse. On suit toute une évolution au cours du roman et on en ressort le sourire aux lèvres, après avoir traversé toute cette aventure incroyable, et avoir dévoré ce livre.

Il y a toute de même un très léger bémol, selon moi, concernant la fin, qui m’a paru un peu « trop belle » et donc qui perdait un côté réaliste. J’ai eu un peu plus de mal à l’apprécier et, en attendant pas mal, j’ai fini sur une touche un peu négative qui fait frôler le coup de cœur à ce roman, bien qu’il reste à lire et exceptionnel.

Pour conclure :

Un magnifique message de tolérance qui est véhiculé à travers l’histoire d’une jeune fille forte et exceptionnelle. A lire absolument.

4 étoiles9,5/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s