Kaleb

Kaleb

« Le Bien et le Mal ne sont pas si différents. Ce sont des frères jumeaux qui s’épanouissent différemment. Ils suffit parfois d’un minuscule grain de sable pour enrayer la machine et inverser la tendance de chacun. Et si le Mal peut devenir le Bien, c’est que tout est possible… »

Auteure : Myra Eljundir

Edition : Robert Laffont

Genre : Fantastique

En quelques mots : Empathie, émotion, pouvoir, obscur

Date de parution : 2017

Résumé :

A 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. A la folie. A la mort.

Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour où sa propre puissance le dépasse et tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

Mon avis :

J’étais très mitigée au début de ma lecture car ce n’est absolument pas le genre de livre que je lis habituellement, puis j’ai fini par m’adapter et à apprécier.

Ce roman est très psychologique, et donc assez déstabilisant au début. Il a un côté très dérangeant, avec des émotions négatives qui ressortent souvent, et c’est ce qui est le plus gênant, mais étonnement j’ai fini par m’habituer et j’ai trouvé que la suite était moins psychologique. C’est donc un livre auquel il faut s’adapter, assez difficilement, mais qui révèle une histoire géniale à découvrir !

Les personnages sont assez intéressants, et la plupart sont très mauvais, il n’y pas de vrai « gentil » dans ce livre, ce qui apporte une dimension encore plus intrigante. En effet, le héro, Kaleb, est un anti-héros qui nous dégoûte souvent, de part ses actions et ses pensées. Pourtant, au fil des pages, j’ai fini par compatir à ce qu’il ressentait et presque à m’attacher à lui, sans savoir comment. Cet anti-héros demeure très complexe, change souvent d’opinion et décharge une multitude d’émotions contradictoires, donc on a un peu du mal à le cerner, mais c’est ce qui le rend d’autant plus mystérieux.

clem-onojeghuo-146651-unsplash.jpg

L’intrigue devient de plus en plus sombre au fur et à mesure que le récit progresse. Elle est rythmée de rebondissements qui m’ont surpris à chaque fois et qui me donnaient envie de progresser pour en savoir plus. On ne décroche pas jusqu’à la fin avec ce suspense et ces aventures.

Ce livre contient aussi beaucoup d’émotions que l’auteure a su nous transmettre : la colère, le dégoût principalement, donc beaucoup d’émotions négatives. On ne peut s’empêcher de les ressentir, et j’ai trouvé cela particulièrement bien réussi. Toutefois, attention, ce roman est déconseillé aux âmes sensibles, en raison de l’extrême violence présente dans certaines scènes.

La fin annonce un second tome avec davantage de révélations et de rebondissements : j’ai hâte de poursuivre cette saga !

Pour conclure :

Un roman dérangeant mais positivement et différent des romans habituels, auquel on finit quand même par s’habituer et qui s’avère être une pépite. Attention aux âmes sensibles et aux plus jeunes, ce livre vous est déconseillé.

4 étoiles 9,5/10

2 réflexions sur “Kaleb

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s