Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux

Couverture le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux

« Les problèmes en Europe nous fournissaient énormément de travail dans toutes ces catégories si l’on considérait Hitler comme une catastrophe naturelle.»

Auteur : Martha Hall Kelly    

Edition : Charleston

En quelques mots : Femmes, guerre, horreur, récits.

Date de sortie : 2018

Résumé :

A New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé.

De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.

Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…

Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes.

A travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises.

esteban-lopez-235077-unsplash.jpg

Mon avis :

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous parle de ce roman si juste qui, je pense, m’a marqué à jamais. J’ai énormément apprécié et appris de cette histoire réelle, de ces atrocités. Je suis toujours passionnée par la Seconde Guerre mondiale alors la découverte de ce livre et les bons avis dessus m’ont tenté.

Ce livre retrace l’histoire de trois femmes, des femmes qui ont réellement existé. Elles ont toutes un quotidien différent dans des pays différents et toutes vont changer à cause de la guerre. Chaque personnage a une histoire que l’on suit.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, surtout celui de Kasia qui a un âge proche du mien et qui est envoyée dans un camp de concentration. Je pense que c’est pourquoi ce roman m’a autant touché et a été très difficile à certains moments, l’injustice et l’horreur que Kasia va subir dans le camp de Ravensbrück. J’avais déjà entendu parler des expériences médicales pratiquées dans certains camps de concentration mais les ressentir par le biais des mots de l’héroïne était pénible, tout en restant nécessaire. Les Lapins de Ravensbrück, voilà comment s’appellent les détenues ayant subi des expériences médicales. Leur histoire réelle m’a beaucoup touchée.

ravensbruck-1-1021x580.jpg

Le personnage de Caroline m’a moins touché dans l’histoire car elle est aux Etats-Unis qui sont assez en sécurité par rapport aux horreurs qui touchent l’Europe, elle n’en reste pas moins une femme de nature profondément bonne qui va aider les personnes dans le besoin, ayant souffert de la guerre.

Et enfin, le personnage de Herta Oberheuser. Ce médecin cruel qui a été jugée lors des procès de Nuremberg. Comment vous expliquer que je ne m’attendais pas à ce que l’auteur mette en scène un personnage aussi horrible, et la colère que j’ai ressenti à l’encontre du docteur Oberheuser. Pourtant, avec le recul, je comprends le choix de l’auteure. Elle nous montre le basculement de ce personnage, et comment elle a basculé, ce qui est très intéressant, malgré le dégoût qu’elle nous inspire.

Toute l’histoire était incroyable : elle retrace l’avant, le pendant et l’après-guerre, ce qui nous permet de voir ce que ressentent les protagonistes et combien c’est difficile de revenir à un quotidien normal après avoir subi tant d’horreur et de pertes.

L’humanité fait partie de ce roman, comme l’absence d’humanité, deux idées totalement contraires exprimées par plusieurs personnages.

ravensbrück.jpg

Ce roman montre aussi des personnes qui, même au cœur de la guerre, même si elles risquaient gros, ont essayé d’aider les détenues, ou même les personnes dans le besoin. Il montre aussi ce que les femmes ont subi lors de cette guerre et après, qu’elles n’aient pas été suffisamment reconnues pour avoir elles aussi souffert.

Ce livre m’a transporté et m’a fait ressentir une multitude d’émotions. Il m’a aussi apporté du savoir sur cette période sombre de l’histoire.

Les références de l’auteur sont bien présentes et nous prouvent que toute l’histoire est bien réelle, qu’il faut prendre conscience de cela et de toutes ces personnes qui ont souffert.

Pour conclure :

Un livre particulièrement émouvant et marquant, avec des personnages très différents nous faisant apercevoir les quotidiens d’avant, pendant et après la guerre. Une dureté réelle dans les mots, c’est un coup de cœur.

5 étoiles10/10

Des destins brisés par la guerre.

Je suis

Une réflexion sur “Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s